Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 21:37
Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 06:36

     L'enquête publique sur le SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) du "Pays" Vallée de la Sarthe a démarré le 9 janvier et se poursuivra jusqu'au 11 février. Dans ce cadre, chaque citoyen (qu'il habite ou non dans ce "Pays") peut consulter le dossier et émettre un avis. Pour prendre connaissance des documents, il peut se rendre aux permanences tenues dans certaines communes par les commissaires enquêteurs ou bien  les lire dans les mairies aux heures d'ouverture (à Sablé, aller au service urbanisme dit "direction du développement" situé rue Michel Vielle).On peut rédiger ses remarques de plusieurs façons également : soit oralement lors des permanences (à condition que le commissaire enquêteur les note), soit écrire sur le cahier mis à disposition à cet effet, soit les rédiger chez soit et les joindre au cahier...  Il est même possible de consulter tout le dossier sur internet et d'envoyer ses observations par mail (voir plus loin : site du SCoT)

 

     Tous les détails sont indiqués sur cette affiche que l'on trouve, à Sablé, sur les murs de la Mairie, à l'angle de la rue Michel Vielle

SCoT Vallée de la Sarthe : participez à l'enquête publique.

     Je me suis donc rendu à la permanence d'hier matin pour discuter un peu avec le commissaire enquêteur présent et pour voir tous les documents. Je retournerai au service urbanisme pour étudier le dossier sans prétendre cependant tout lire car il y a environ 500 pages ! D'autant que cela ne se lit pas comme un roman ainsi que je l'ai fait remarquer lors du dernier conseil municipal. De toute façon, tout n'a pas le même intérêt (voir http://gerard.fretelliere.over-blog.com/2016/12/dernier-conseil-municipal-de-2016.html)

 

     Je vous conseille de vous concentrer sur le document politique : le PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable). Curieusement, ce n'est pas ce texte, assez clair, qui a été présenté en Conseil Municipal. Ensuite, éventuellement, le DOO (Document d'Orientation et d'Objectifs) au style plus technocratique. Très instructif est de consulter les avis émis par les Communautés de Communes, les communes, la Préfecture, le Département et d'autres institutions.Les collectivités ont voté et on aura la mauvaise surprise de constater que leurs avis sont peu motivés sauf exceptions (ex Vion). Les remarques faites par les autres institutions sont parfois très développées et pertinentes. En règle générale, les avis les moins motivés sont les plus favorables et vice versa ce qui prouve que lorsque l'on analyse sérieusement le dossier, il y a matière à critique. Enfin, vous pouvez consulter un énorme cahier de plus de 300 pages dont le seul intérêt est qu'il nous apprend pas mal de choses concernant le "Pays" (mais n'espérez pas y lire un document géographique écrit en langage simple comme ceux que je rédigeais quand j'enseignais !!! )

 

     Prochainement : mes conclusions. Elles seront assez sévères. 

Repost 0
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 06:52
Un bilan du quinquennat Hollande

Dénoncer sans complaisance c’est bien, expliquer, c’est mieux ! Ce bilan du quinquennat Hollande s’y emploie et donne des clés.


Un quinquennat de droite? Une continuité avec la présidence Sarkozy ? L’ouvrage le démontre.

À l’exception, certes importante, du mariage pour tous, pas une mesure que la droite n’aurait pu prendre.

Il est nécessaire de comprendre les enchaînements au gré desquels se fit la politique Hollande et d’en saisir les causes.

Pourquoi cette permanence dans la construction d’une Europe libérale ?

Pourquoi tant de cadeaux sans contrepartie aux entreprises ?

Pourquoi cet abandon des sans-papiers, des sans-logis, des précaires, des syndicalistes ?

Pourquoi rien contre les discriminations ?

Pourquoi cette politique sécuritaire, la criminalisation du mouvement social, les violences policières ?

Pourquoi aucune démocratisation de la monarchie républicaine ?

Pourquoi si peu d’écologie?…

On trouvera dans cet ouvrage des explications pour que demain ne répète plus jamais ces cinq années perdues pour la gauche.

 

INVENTAIRE D’UN QUINQUENNAT DE DROITE

Collection : « Notes de la Fondation Copernic »

Coordinateurs : Pierre Khalfa, Willy Pelletier

Parution : Janvier 2017
Pages : 228
Format : 115 x 190
ISBN : 978-2-84950-543-4

8,00 €

Repost 0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 22:04

     Il se dit que, lors de son récent séjour à Berlin, Emmanuel Macron a prononcé son discours en anglais et ce dans l'illustre Université Humboldt. C'est idiot car ses auditeurs étaient germanophones (ou francophones) et c'est méprisant vis à vis du pays hôte. Est-ce que le chouchou des médias aurait eu l'idée de prononcer un discours en allemand au sein de l'Université d'Oxford ? A quand un discours de Macron en anglais à la Sorbonne ? Il faut croire que l'ancien ministre est nul en langues ou bien qu'il a oublié d'embaucher un germanophone dans son équipe. 

 

     Ceci étant, il n'est malheureusement pas le seul à croire que  l'usage de l'anglais mesure la valeur d'un individu. Il n'est pas non plus le seul à utiliser l'anglais à toutes les sauces ; ainsi, l'autre jour, lors d'un reportage sur Berlusconi, on a pu voir un Français, grand spécialiste de l'Italie, faire un cours en Italie en anglais. C'est aussi absurde que si on entendait un spécialiste de Cervantès donner un cours, à Madrid, en anglais. 

 

     Voir aussi : http://gerard.fretelliere.over-blog.com/article-ce-n-est-pas-une-langue-c-est-un-outil-124455741.html

Repost 0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 09:46

     En cherchant mon nom sur Internet, je suis tombé sur cet article très informé et très équilibré concernant les rapports de Fillon avec la religion catholique. Le nom de l'auteur de l'article n'est pas cité mais il s'agit, à l'évidence, d'une personne s'exprimant bien en français, très au courant de la vie politique française et grand lecteur de la presse de notre pays. Que cet article soit publié sur le site d'un média turc proche d'un gouvernement qui met en cause la laïcité est assez surprenant.

 

     Je découvre que "le Monde" m'aurait cité (il s'agit, en fait, du"Monde des religions" qui lui, m'a interrogé). Par contre, je ne pense pas avoir jamais insinué que Le Theule était peu ou prou opportuniste. Il y a dû avoir télescopage avec le fait que je signalais que Fillon se posait en héritier de Le Theule. 

 

     Pour compléter, je crois pouvoir affirmer que le positionnement "catholique" du candidat de la droite est peu apprécié chez nombre de catholiques. Non seulement les catholiques de gauche mais, également, les nombreux catholiques "centristes" qui ont voté Bayrou. D'ailleurs, celui-ci, que l'on ne peut suspecter d'anticatholicisme, a rudement taclé Fillon ; il dit tout haut ce que beaucoup de catholiques pensent tout bas. 

 

     Quant à la position de Fillon concernant l'Islam, elle est pétrie de contradictions. D'une part, parce qu'il a participé à l'inauguration d'une mosquée, es qualité (ce qui est contraire à la laïcité) mais, également, parce qu'il est soutenu, localement, par des piliers de la communauté musulmane (Français d'origine turque ou maghrébine)

Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 07:03

     Cette invitation s'adresse à tous les habitants de Sablé et de la communauté de communes. Venez nombreux et faîtes circuler. A bientôt. 

Voeux des élus de l'opposition à Sablé sur Sarthe
Voeux des élus de l'opposition à Sablé sur Sarthe
Repost 0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 06:54

     Depuis que François Fillon a été désigné comme candidat "de la droite et du centre" aux élections présidentielles, il ne se passe pas une semaine sans que le "Canard Enchaîné" ne dévoile un aspect de sa carrière, de son programme, de son patrimoine ou de ses ressources. 

 

     Le "canard" a fait le bilan de l'action de démolition du "modèle social français" organisée par l'ancien maire de Sablé lorsqu'il était ministre du Travail....Il aurait pu évoquer les décisions "à droite toute" prises lorsqu'il avait été gratifié de quelques autres portefeuilles (il faudrait qu'il lise les articles que j'ai rédigés à l'époque dans "Gauche Progressiste" et que je vous ferai connaître).

 

     L'hebdomadaire parisien se gausse des reculades de Fillon concernant la Sécurité Sociale et les fonctionnaires. Il révèle que la partie de son programme concernant ce premier point a été effacée de son site (courage !) et va donc le publier pour éviter que le député de Paris ne dise que cela n'a jamais existé. La presse, en général, a ainsi découvert un aspect des pratiques politiciennes de Fillon qui consiste en 3 temps. Primo :  un projet brutal ; celui-ci est violemment contesté (y compris dans son propre camp). Secundo : face à l'hostilité, Fillon fait le mort laissant ses collègues ou ses "collaborateurs" tenter d'éteindre l'incendie. Tertio : il revient sur le devant de la scène en expliquant qu'il a été incompris afin de cacher son recul si recul il y a. Car Fillon est un alpiniste ; il ne lui viendrait pas à l'idée de s'entêter si le sommet est inaccessible par une voie directe ; il cherche une autre voie mais le but est quand même de réussir. C'est ce que j'ai expliqué aux nombreux journalistes qui m'ont interrogé il y a quelques semaines (11 au total) mais ceux-ci ne semblent pas l'avoir jamais évoqué. 

 

   Le "Canard Enchaîné" s'est, également amusé a camper le candidat de la droite en "fou du volant" qui a eu des accidents et se fait prêter de très coûteuses voitures de course par ses amis fortunés. Son épouse, adepte de l'équitation, risque moins de casse !

     

     Le journal satirique a, aussi, révélé que l'ancien Premier Ministre avait créé une société juste avant de devenir député de Paris. En effet, les députés n'ont pas le droit d'avoir une autre activité rémunérée sauf cas particuliers ; Fillon a donc saisi une faille de la loi pour monnayer grassement des conférences qu'il donne un peu partout (à l'instar de Sarkozy). Selon les calculs du palmipède, il aurait tiré, ainsi, un revenu moyen de 17 600 euros par mois. Intéressant pour arrondir les fins de mois et pourvoir à l'entretien de son pied à terre parisien dans le très chic et très coûteux 7ème arrondissement ainsi que de son domicile solesmien.

 

     Parlons de sa "maison" sarthoise, parfois appelée "manoir" et qui est, en fait un "château". Le "Canard Enchaîné" a dû avoir accès à l'acte de vente et publie le résultat de ses investigations dans le numéro paru hier. L'achat s'est effectué le 17 mai 1993 pour la modique somme de 2,4 millions de francs (soit 366 000 euros) pour un bien de qualité qui ne comporte pas moins de 14 chambres et possède plus de 6 hectares de terrains attenants. ce qui, soit dit en passant, est une assez bonne affaire même si on peut imaginer qu'il pouvait y avoir des travaux à effectuer. Mais ce n'est pas tout car le nouvel habitant de Solesmes a également acquis la ferme du château, ses bâtiments et plus de 7 hectares de terres agricoles (coût 400 000 francs soit 61 000 euros). Bref, l'ancien maire de Sablé possède 3 000 m2 de bâtiments et 14 hectares de terres dont l'hôte des lieux sous-estime un peu la valeur dans ses déclarations publiques (sans doute par peur de l'ISF !).On comprend que pour financer un tel achat et pour entretenir les lieux, il faut une certaine aisance financière que les fermages n'expliquent que pour une toute petite partie : le cumul des mandats qu'a toujours pratiqué Fillon a sans doute fortement aidé. 

 

     Je suis, par contre, surpris que le "canard" ne se soit pas intéressé au coût de sa réunion publique de Sablé et qu'il se laisse aller à une fausse rumeur concernant la "virgule de Sablé". Manifestement, les rédacteurs du journal satirique ne lisent pas mon blog. Ils ont tort !

Repost 0
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 14:26
Conférence au Mans sur les traités internationaux de libre-échange.
Repost 0
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 09:29

     Article intéressant écrit par un militant du Havre. Il faut signaler cependant une erreur (classique mais quand même regrettable) : il confond "assurance complémentaire" et "mutuelle". Ces dernières (exemple : la Mutuelle Générale de l'Éducation Nationale) sont des associations à but non lucratif dont les cotisations sont fonction du revenu. Alors que les assurances complémentaires qui se nomment souvent "mutuelles" pour tromper la population (hommage du vice à la vertu), sont des assurances classiques telles que dénoncées dans l'article. 

 

     Autre remarque : contrairement à ce que l'on lit souvent, la loi qui oblige les employeurs à financer les "complémentaires" ne concerne ni les retraités, ni les demandeurs d'emploi, ni les fonctionnaires. Et, de plus, elle engraisse les assurances privées. Une véritable loi progressiste aurait consisté en une augmentation de la part sécurité sociale obligatoire ; quitte à intégrer les "mutuelles" dans leur fonctionnement (ce qui existe déjà dans l'Éducation nationale où la sécurité sociale de base est gérée par une mutuelle : la MGEN)

Repost 0
Published by - dans Social
commenter cet article
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 18:39
Le multiplex serait-il installé près du Centre Culturel ?

Le multiplex serait-il installé près du Centre Culturel ?

     Sur le site de la Commune de Sablé, on trouve le compte-rendu de la réunion du Conseil de la Communauté de Communes du 8 décembre 2016. Attention : Il ne s'agit que d'un relevé de conclusions SANS le texte des interventions. Donc, on ne peut pas y lire ce qu'a dit Frédérique Grandin et ce que le Président a répondu. A noter, également, que les 2 élus de l'opposition sabolienne étaient absents. Je vous livre le texte in extenso. Si vous avez des commentaires à faire, n'hésitez pas.

     Pour ce qui me concerne, je me suis déjà exprimé (http://gerard.fretelliere.over-blog.com/2016/12/multiplex-encore.html et http://gerard.fretelliere.over-blog.com/2016/12/multiplex-suite.html et http://gerard.fretelliere.over-blog.com/2016/12/projet-de-nouveau-multiplex-a-sable-mefiance.html.

     Je n'ajoute qu'une chose : quel peut être l'intérêt pour un septuagénaire de se lancer dans un tel projet à long terme ? Et la question subsidiaire : comme on ne trouve pas de "Société Les Écrans Saboliens", où est-elle enregistrée et qui sont les actionnaires ? 

 

"Projet d’un complexe cinématographique – Convention d’exclusivité d’études

 

     Monsieur le Président indique que la Communauté de Communes de Sablé-sur-Sarthe est en contact avec Monsieur Gérard THUM représentant de la Société Les Écrans Saboliens.

   

       Celui-ci développe des projets de complexe cinématographique en France et souhaite conduire un tel projet sur Sablé-sur-Sarthe. Plusieurs réunions ont ainsi permis de conduire un premier travail exploratoire et convenir de l’opportunité que représenterait un tel projet pour le territoire de Sablé-sur-Sarthe, en particulier pour son attractivité.

 

     Afin d’approfondir les études d’urbanisme, les études juridiques, d’évaluer les contraintes de constructibilité et de finaliser le plan de financement, les parties ont convenu de la nécessité d’établir une convention entre la Communauté de Communes de Sablé-sur-Sarthe et la société de Monsieur Gérard THUM pour concéder à cette dernière une exclusivité d’étude de faisabilité dans les conditions développées dans la convention.

 

     Les principaux termes de la convention sont :

 

- La Communauté de Communes de Sablé-sur-Sarthe se déclare libre de tout engagement équivalent et garantit expressément la Société Les Écrans Saboliens de toute intervention de tiers à ce sujet, concède à la Société Les Écrans Saboliens l’exclusivité d’études en vue de la construction d’un complexe cinématographique.

 

- Les études objets de l’exclusivité conférée par la Communauté de Communes de Sablé-sur-Sarthe sont définies de la manière suivante, sans que cette liste soit exhaustive,

o Etudes foncières

o APS Architectural

o Bilan de construction du bâtiment

o Plan de Financement

 

- La prise d’effet de cette convention est immédiate à la date de sa signature, pour une durée de un an renouvelable.

 

Il est proposé au Conseil Communautaire d’autoriser Monsieur le Président, ou son représentant, à signer la convention et à procéder à toutes démarches utiles à sa mise en œuvre.

 

Délibération adoptée à l’unanimité (une abstention sur ce vote)"

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Gérard FRETELLIERE
  • : Militant autogestionnaire, écologiste et altermondialiste depuis près de 50 ans, je crois qu'un "Autre monde est possible". Sabolien depuis un tiers de siècle, je suis très impliqué dans le vie locale (conseiller municipal d'opposition de 1989 à 2008 responsable syndical et associatif). Géographe de profession, je suis passionné de voyages et de jardinage.
  • Contact

Recherche